L'édito de la présidente

La solidarité, concept universel.

La solidarité revêt des aspects multiples et occupe à la fois les champs du social, de la politique et de la morale.
La solidarité s’exerce sans discrimination de nationalité, de sexe ou d’appartenances philosophiques, politiques ou religieuses ; elle est un concept universel.
Etre solidaire, ce n’est pas seulement accorder son soutien mais aussi s’engager avec celui ou celle à qui on apporte cette aide, en excluant l’attente de tout geste en retour.
La solidarité n’est ni charité, ni compassion  ni générosité. Elle a pour seule finalité l’être humain en besoin. Elle est ce lien établi avec les plus démunis, là où la vie est menacée ou mérite d’être améliorée, là où la précarité de la vie humaine est monnaie courante.

La solidarité n’a aucun sens sans la conviction de justice et d’égalité.

Etre citoyen solidaire, c’est s’opposer, prendre des risques. C’est résister, créer, construire, c’est lutter pour faire respecter les droits humains, l’égalité, les différences et protéger la dignité de chacun.
L’engagement associatif, dans le domaine de la solidarité, incarne l’engagement citoyen L’association devient alors un espace de partage pour concrétiser des initiatives et mener à bien des projets.
Par votre engagement solidaire à nos côtés, vous contribuez à changer la vie de ces enfants dont l’accès au savoir  permettra, un jour, de devenir des femmes et des hommes libres !

L’instruction et la connaissance ont été, sont et resteront les seules clés ouvrant la porte vers la Liberté.
Elles contribuent à former un peuple conscient et debout, des citoyens libres qui deviendront acteurs de l’avenir de leur pays.

Merci à vous pour votre soutien.

Arlette TAPIAU-DANGLA


Imprimer